Traditionnellement, lorsqu'on décidait par le passé de construire une église, on choisissait un saint protecteur
de l’édifice.
L’église de Venon
a comme patron principal
Saint Christophe
et comme Patronne secondaire, Sainte Brigitte.

Nous pensons que l’attribution de St Christophe comme patron principal vient de la situation géographique de Venon.
Les gorges du Sonnant étant impraticables, Venon était le passage obligé pour remonter dans la vallée d’Uriage et à l’époque, le chemin par Venon était raide, très difficile particulièrement l’hiver.

Repères historiques

Les documents anciens retrouvés révèlent qu’à la fin du 10ème‑siècle et durant tout le Moyen-Age, les évêques de Grenoble avaient acquis une puissance temporelle sans égale dans la région et qu’ils possédaient à Venon une résidence épiscopale. Cette résidence aujourd’hui disparue était contigüe à l’église qui se trouve sur la place du village.
L’église a comme patron principal Saint Christophe et comme Patronne secondaire, Sainte Brigitte.

Notre association travaille actuellement sur l’histoire ancienne de l’église de Venon, principalement à partir des archives départementales, des comptes-rendus des visites pastorales de l’Évêque de Grenoble, des ouvrages historiques.

Les recherches historiques, la découverte et la restauration des peintures du Moyen Age dans le chœur de l’église, leur interprétation par des Historiens, l’étude archéologique effectuée par Annick Clavier… autant de regards croisés qui vont, nous l’espérons, nous permettre de reconstituer le passé de Venon et éditer dans les années qui viennent un document.

L’église de Venon figure sur la Carte de Cassini.
C’est la première trace de Venon et de son église sur un plan (1760-1815).