Préservation et restauration des chemins et sentiers communaux

Le classement PDIPR des sentiers

Le Conseil Général de l’Isère a élaboré, en collaboration avec les collectivités locales et la Fédération de la Randonnée en Isère (FRI) un Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée (PDIPR). Ce schéma a été adopté par le Conseil Général.

Ce PDIPR est issu d’une loi de 1983 et d’une circulaire la complétant de 1988 qui donnent une philosophie claire de l’aménagement des sentiers : favoriser la découverte des sites naturels et de paysages ruraux en développant la pratique de la randonnée, la continuité des itinéraires et la conservation des chemins ruraux.

Objectif : préservation du patrimoine des chemins et sentiers. Il est clairement indiqué par l’obligation de maintenir en l’état les chemins ruraux dans le souci d’une mise en réserve ou de rétablir les chemins ruraux aliénés ou supprimés.

Les 3 critères pour la sélection des itinéraires du réseau :

- ouverture au public
- accessibilité toute l’année : polyvalence des activités (piétons, VTT, équestres)
- développement touristiques : nécessité de soutien économique local.

La municipalité a identifié chaque chemin. Seules les voies publiques et les chemins privés ouverts au public par des servitudes d’utilité publique peuvent être inscrits dans le plan sans autre formalité. Pour les chemins privés, il y a une nécessité de signature d’une convention avec tous les propriétaires concernés.
Il n’a pas été envisagé jusqu’à aujourd’hui de labelliser les chemins de Venon qui appartiennent à des privés, surtout que leur nombre, le long des chemins, est souvent très élevé.

Le rôle de l'association  :

- recherche des itinéraires sur plans et cartes
- identification des points structurants des chemins : points d’entrée ou d’aboutissement, liaisons avec les communes voisines, buts des itinéraires, curiosités…
- identification des problèmes éventuels : gabarit du sentier, environnement ( exploitation agricole, sources, éboulements, haies, taillis, )
- signaler les secteurs les secteurs jugés impraticables pour les randonneurs équestres
- reconnaissance sur le terrain avec CCBB pour la découverte des sentiers
- mesure sur le terrain de la longueur des sentiers
- participation à l’élaboration d’une cartographie sur l’ensemble des sentiers balisés de la CCBB
- être "personnes référentes" dans la commune,  attentifs à faire remonter toutes les données en matière d’entretien, de sécurité, de dégradations. Cela permet d’être très réactifs et à terme, sans doute, de minimiser les dépenses d’entretien.

En 2009 la municipalité de Venon a décidé de ne plus faire partie de la CCBB et opté pour son rattachement à la METRO.

Depuis cette date, la préservation et l'entretien des chemins et sentiers relèvent de la compétence de la METRO, et notre association n’a plus l’occasion de participer à ce travail.


Haut de page

Des idées de balade à Venon :

La boucle de Panama

La boucle des Cochettes