La sauvegarde du caractère campagnard 
de notre paysage : une préoccupation constante…


Le paysage est au cœur des préoccupations de notre association. 


Elaboration du PLUI (plan local d’urbanisme intercommunal) 
de la métropole grenobloise : les étapes

Réunion publique d’information du 16 juin 2016

A la demande de Madame le Maire, le directeur de projet sur le PLUI pour la métropole, Monsieur Bruno Magnet et une urbaniste, ont présenté aux habitants les différentes phases de l’élaboration du PLU intercommunal : 
un même document pour 49 communes et 450 000 habitants.

Réunion publique d’information du 24 novembre 2016 

La municipalité a organisé une réunion pour présenter le PLUI de la METRO auquel nos élus ont participé.

Une quinzaine de Venonais présents a pu poser des questions.

VPP est intervenu plusieurs fois au cours de cette soirée :

- sur le thème de la forêt (problème des propriétaires privés qui n’ont pas les moyens d’entretenir leurs bois), 

- de l’agriculture (durée de protection des zones agricoles : 15, 20 ans),

- de l’aménagement de la combe d’Uriage (transport par câble ? piste cyclable ou voie dédiée au bus ?),

- intégration de Venon à la trame bleue et verte de la METRO.

Nous avons rappelé à Madame le Maire que, lors de l’adhésion à la METRO, l’équipe municipale qu’elle dirigeait, s’était engagée à sauvegarder l’identité «balcon de Belledonne» de Venon.
Or, le PLUI comporte des textes très contradictoires : d’un côté il est dit que chaque territoire va garder ses spécificités, qu’on ne construira pas à Venon comme à Grenoble, de l’autre qu’il ne va plus y avoir aucune surface minimum, ni de COS, ni de charte architecturale contraignante.

Des Conseillers ont reconnu que la marge de manœuvre de la municipalité sera très faible. Elle devrait se limiter au choix des zones constructives… et encore puisqu’il ne sera plus possible de construire en dehors des hameaux existants. Et il n’y a aucune volonté d’imposer des spécificités en matière d’architecture…

Force est de constater que nos prévisions quant aux conséquences de l’adhésion de Venon à la METRO se confirment : Venon perd une grande partie de son autonomie.
Rappelons qu’à l’époque notre association avait demandé un référendum sur l’adhésion de Venon à la METRO et que Madame Gerbier avait refusé. 

Printemps 2017 : Inventaire du patrimoine des communes dans la cadre du PLUI de la Métro 

Dans le cadre de l’élaboration de son Plan Local de l’Urbanisme, la Métropole a initié un inventaire du patrimoine bâti, végétal et paysager remarquable qui témoigne de la diversité de son territoire et en fait sa richesse.

Cet inventaire a comme objectif : 
- de faire ressortir les éléments bâtis, végétaux et paysagers, vecteurs d’identité locale, 
- et de mettre en place des règles précises et adaptées pour leur préservation.

Notre association a participé à cet inventaire pour Venon. Une petite commission a rassemblé 2 conseillers municipaux et notre présidente.

Un fichier d’inventaire a été remis à Madame le Maire… qui l’a modifié sans concertation avec les membres de la commission avant de le transmettre à la Métro.

Modification d’importance :  le bâtiment accolé à l’église qui a été le premier presbytère de Venon… a disparu de l’inventaire ! Peut-être parce que le conseil municipal a voté sa démolition en 2015 dans le cadre du projet d’aménagement de la place ?

De même, des modifications en terme de classement de zones ont été apportées qui préfigurent des modifications de zones constructives prises sans concertation.

Comment peut-on être cohérent dans un souci de préservation du patrimoine, quand on refuse de classer un bâtiment du 17ème siècle, reporté sur le cadastre napoléonien et chargé d’histoire ? Quand on élabore un plan local d’urbanisme sans tenir compte de l’avis de l’association patrimoniale et de la population ?
Nous sommes désemparés devant cette attitude…


2017 - 2018 - Les participations citoyennes à CARTICIPE  sur la commune de Venon pour l’élaboration du PLUI de Grenoble-Alpes Métropole

Le 6 novembre 2015, la Métropole a lancé l’élaboration de son Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI) et a fait le choix de mettre en place une démarche de concertation.


Entre avril et juillet 2016, habitants et acteurs du territoire ont été conviés au travers d’ateliers de concertation et de l’outil Carticipe à débattre et échanger sur les grandes orientations pour l’aménagement et le développement du territoire de notre métropole.

En 2017 la concertation du PLUI et Carticipe ont redémarré pour une nouvelle phase visant à alimenter la traduction de ces orientations politiques, en règles d’urbanisme.

L’ensemble des contributions permettra de formaliser à partir de fin décembre un nouvel avis citoyens transmis à la Métropole.


Chaque citoyen pouvait donner sa contribution, d’autres pouvaient réagir en votant POUR ou CONTRE l’idée développée ou en laissant des commentaires.

Paysage___Carticipe.html

Voir le report des contributions CARTICIPE pour le secteur de Venon (état au 11 avril 2018)







Haut de page

 

Pour information :

Grenoble-Alpes Métropole,
c’est 49 villes et villages
des vallées du Drac,
de l’Isère et de la Romanche,
des massifs du Vercors,
de Chartreuse, de Belledonne
et de l’Oisans.